Yémen

Sébastien Nadot, membre de la commission des affaires étrangères et secrétaire du groupe parlementaire France-Yémen à l'Assemblée Nationale, travaille sur le conflit armé qui dévaste le Yémen depuis 2015.
 

La Commission d’enquête parlementaire sur les ventes d’armes par la France 

Le député Sébastien Nadot, membre de la majorité présidentielle, réclame la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les ventes d’armes françaises aux acteurs du conflit au Yémen afin de de savoir si la France a tenu ses engagements internationaux en la matière.

ONU-Yémen : « Nous perdons la lutte contre la famine », avertit Mark Lowcock qui décrit « la pire crise humanitaire au monde » devant le Conseil de sécurité

Quelques jours après l’échec des pourparlers de paix de Genève entre les parties yéménites, du fait de l’absence des houthistes, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a affirmé cet après-midi, devant le Conseil de sécurité, que « nous perdons la lutte contre la famine ». 

Partagez :

La croix – Un débat sur les ventes d’armes trop timide en France

Si le traité sur le commerce des armes (TCA) est la référence internationale, il est souvent contourné, suscitant cependant des débats dans de nombreux pays européens.

Au-delà de l’éthique et de la morale, le traité sur le commerce des armes, adopté le 2 avril 2013 par les Nations unies, entré en vigueur le 24 décembre 2014, est la référence brandie par toutes les organisations de défense des droits de l’homme

Partagez :

Le Monde Arabe – Au Yémen, le « commerce de la mort » doit être remis en cause

L’espoir fut de courte durée. Quelques jours après avoir annoncé qu’elle suspendait une livraison d’armes à l’Arabie saoudite, l’Espagne a fait volte-face. Riyad devrait donc bien recevoir les 400 bombes à guidage laser, comme l’a indiqué le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez (Parti socialiste), hier

Partagez :

RTS Info – « Au Yémen, les Houthis et l’Iran contre le reste du monde »

L’islamologue et politologue français François Burgat insiste dans Géopolitis sur la dimension internationale de la guerre qui ravage le Yémen, alors que l’ouverture des pourparlers de paix à Genève s’est soldée par un échec en l’absence des rebelles houthis.

Partagez :

France 3 – « C’est un otage qui fait les frais d’une situation extrême compliquée » – Retrouvez l’intervention de Sébastien Nadot sur la situation d’Alain Gome au Yémen

C’est dans le JT de France 3 du 13 Septembre 2018 que Sébastien Nadot, député de Haute-Garonne, s’est exprimé sur la situation d’Alain Goma, otage de la guerre au Yémen. Il a d’ailleurs déclaré « C’est un otage qui fait les frais d’une situation extrême compliquée ».

Partagez :

Zox – La France soulève une crise et vend des armes au Moyen-Orient

Dans une déclaration conjointe d’Amnesty International, de l’ACAT France et de l’observatoire des armes (ObsArm), le ministère français de la Défense a publié un rapport sur les ventes d’armes et l’exportation vers le parlement. Les organisations de la société civile (ONG) qui ont déclaré que le rapport avait été publié sans délai pendant un mois et sans rapport sur les obligations des Nations Unies sur les traités commerciaux, ont affirmé que « la France utilise l’embarras de la crise entre les Etats du Golfe ».

Partagez :

Des armes françaises ont-elles été utilisées au Yémen ?

Premier temps de notre dossier sur les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis. 468 véhicules tactiques, 121 missiles, 1 hélicoptère de combat, 19 pistolets semi-automatiques, 8 carabines semi-automatiques, 5 fusils à pompe et 521 fusils de précision.

Partagez :

Médiapart – Yémen : face aux possibles crimes de guerre de la coalition, Paris se tait

Le très lourd bilan humanitaire des frappes de la coalition intervenant au Yémen sous commandement saoudien, documenté par un rapport de l’ONU publié le 28 août, cause de vifs débats chez certains alliés de
Riyad – dont les Américains –, mais guère en France.

Partagez :

Guerre au Yémen: la France responsable du génocide?

Selon un rapport publié le 5 juillet par le ministère des Armées, la France a continué à vendre des armes à l’Arabie Saoudite ainsi qu’à ses alliés engagés dans la guerre contre le Yémen.
Troisième exportateur d’armes au monde, la France dédie 60% de ses ventes d’armes au proche et moyen orient en 2017. Ceci représente 3.9 milliards d’euros répartis en 1,1 milliard pour le Koweït, 1,08 milliard pour le Qatar, 701 millions pour les Emirats arabes unis et 626 millions pour l’Arabie Saoudite.
L’ouverture d’une commission d’enquête est réclamée par plusieurs ONG, comme Amnesty International, mais aussi des députés tel que Sébastien Nadot, député de La République En Marche. Cette commission lèvera le voile sur d’éventuels contrats qui violent le droit humanitaire international.
Rappelons que plusieurs pays européens ont choisi de cesser définitivement leurs exportations d’armes vers les pays engagés dans le conflit au Yémen.

Partagez :

Lettre au ministre des affaires étrangères Jean Yves Le Drian sur l’attaque meurtrière contre des enfants menée par l’Arabie Saoudite à Saada le 9 août

Sébastien Nadot, député de Haute Garonne et membre de la commission des affaires étrangères, a écrit une lettre au ministre des affaires étrangères, Jean Yves Le Drian sur l’attaque meurtrière contre des enfants menée par l’Arabie Saoudite à Saada le 9 août. La France, pays des Droits de l’Homme, ne peut fermer les yeux !

Partagez :
Partagez :