Interviewé ici par Baptiste des Monstiers sur la situation au Yémen en 2018.

Qu’on aime ou pas (moi j’aime) le style journalistique de Quotidien, c’est la liberté de tous qui est en jeu quand on arrête ceux qui font métiers d’informer.

Partagez :