Sébastien Nadot, député, lors du GPSO  en commission élargie des Finances (développement durable – affaires économiques – affaires étrangères ) questionne la Ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, à propos du grand projet de LGV Paris-Toulouse et défend les intérêts d’un territoire d’Occitanie et de ses populations en pleine croissance qui mérite la multimodalité et une vision à long terme. Le député rappelle les atouts du ferroviaires face à l’avion ou la route en terme d’impact environnemental mais aussi l’aspect bénéfique d’une telle infrastructure dans les déplacement du quotidien des habitants du territoire.

 

 

Partagez :