La révision des ZDS dans leur dernière mouture (avril 2017) fragilise nos agriculteurs. Elles mettent à mal des exploitations déjà impactées par la crise du monde agricole. Le député Sébastien Nadot, qui avait déjà interpellé le gouvernement et notamment le ministre de l’Agriculture lors des Questions au Gouvernement en août 2017 (lire l’article) a suivi jusqu’au bout ce dossier et rencontré avec d’autres députés les représentant du monde agricole d’Occitanie et leurs organisations à l’Assemblée Nationale . Ceci concomitamment aux négociations avec le ministère afin de repêcher les éleveurs éligibles à concurrence du budget actuel de l’ICHN (Indemnité compensatoire de handicap naturel). Un échange riche et fructueux a permis d’entrevoir les solutions possibles et réelles. Le témoignage poignant des « hommes de la terre » dans ce que leur métier a de plus concret et les difficultés que cette révision des ZDS entrainent fut un moment fort entre parlementaires et agriculteurs. Ce mercredi 7 février 2018 il semblerait qu’une première ébauche de solution soit trouvée avec la réintégration de 355 communes sur 500 à cette heure-ci. Une nouvelle carte de zonage de révision des ZDS devrait être rendue publique ce vendredi 9 février dans la journée. La mobilisation parlementaire se poursuit afin de sauvegarder notre monde agricole et de lui permettre de vivre de son travail.

 

 

Partagez :