Portraits

Ici vous retrouverez les portraits du député ainsi que de sa suppléante

Sébastien Nadot

Député de la 10e circonscription de Haute-Garonne,

Je suis un homme marié, père de 3 filles et natif du Gers. En tant que professeur agrégé d’éducation physique, je travaillais sur les collèges et lycées de Haute-Garonne. De même j’ai siégé au Conseil Economique et Social, troisième chambre de la République, dans sa section emploi et travail, de décembre 2015 au 18 juin 2017. Docteur en Histoire, et attaché au Lauragais je veux inscrire notre circonscription dans une dynamique nationale.

Laura Manole

Suppléante de Sébastien Nadot

Je suis une Franco-Roumaine. J’habite à Escalquens où mes 2 enfants sont scolarisés et travaille depuis plus de 12 ans dans une PME à Labège. Actuellement, j’occupe un poste de Responsable du contrôle et suivi des projets. Très impliquée comme déléguée du personnel d’un syndicat maison indépendant, je participe au dialogue permanent. Je m’engage à coté de Sébastien Nadot, en tant sa Suppléante pour une société plus équitable.

.

Articles Récents

Ci-contre découvrez nos articles les plus récents

Proposition de loi visant à créer un droit d’opposition effectif au démarchage téléphonique

Chaque citoyen est propriétaire de ses propres données le concernant. Il n’est donc pas juste qu’il doive s’opposer à la transmission automatique
de ses données personnelles. À l’inverse, c’est le consommateur qui doit donner son accord s’il souhaite que ses données soient effectivement
utilisées à des fins commerciales.

Partagez :

Traité nucléaire avec l’Iran : 500 députés européens écrivent à leurs homologues américains pour les alerter sur l’importance de l’accord nucléaire à l’initiative de la députée Delphine O.

C’est une initiative inédite. Plus de 500 parlementaires français, britanniques et allemands vont publier vendredi une lettre ouverte à leurs homologues du Congrès américain. Objectif : les alerter sur l’importance de l’accord nucléaire avec l’Iran. Signé en 2015, après douze longues années de négociation, par la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Etats-Unis, avec l’appui de la Chine et la Russie, cet accord fut étrillé par Donald Trump dès son entrée à la Maison Blanche. En juillet dernier, le Président américain, jugeant que l’Iran ne respectait pas ses obligations, dénonçait «le pire accord jamais signé par les Etats-Unis».

Partagez :
Partagez :