Devant le tribunal administratif de Paris, maître Matteo Bonaglia a défendu la suspension des ventes d’armes françaises en direction de l’Arabie saoudite.
A noter que le conseil d’Etat en Belgique vient de rendre son verdict : les exportations vers l’Arabie saoudite sont illégales et doivent être immédiatement suspendues.

Plaidorie-de-Maître-Matteo-BONAGLIA-11-juin-2019-au-soutien-de-la-requête-présentée-par-ASER-devant-TA-Paris

Partagez :