Après quatre ans de guerre au Yémen, le nombre de morts augmente et la situation humanitaire est de plus en plus préoccupante. Et la France, en tant que vendeur d’armes, est complice. Entretien Désalliances avec Sébastien Nadot, député de la Haute-Garonne (ex-LREM) et membre de la commission des Affaires étrangères. Il tire la sonnette d’alarme une nouvelle fois et dénonce le rôle de la France dans cette guerre.

Partagez :