« La France tue au Yémen. » Sur la banderole brandie le 19 février en plein hémicycle, les mots accusateurs ont été tracés en lettres rouges. Un échalas aux tempes grises tend le drap fermement, le regard fixe. Sébastien Nadot, député de Haute-Garonne, est un ancien macroniste en rupture de ban. A en croire les ONG, plusieurs mois avant cette provocation, l’élu a été dans les coulisses de l’Assemblée nationale l’un des détonateurs d’un débat explosif sur les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite.

Lire l’article du Monde ( Manon Rescan. 8.06.2019) :

L’Assemblée s’invite dans le débat miné sur les ventes d’armes
https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/06/08/l-assemblee-s-invite-dans-le-debat-mine-sur-les-ventes-d-armes_5473357_823448.html
via Le Monde