Selon un rapport publié le 5 juillet par le ministère des Armées, la France a continué à vendre des armes à l’Arabie Saoudite ainsi qu’à ses alliés engagés dans la guerre contre le Yémen.
Troisième exportateur d’armes au monde, la France dédie 60% de ses ventes d’armes au proche et moyen orient en 2017. Ceci représente 3.9 milliards d’euros répartis en 1,1 milliard pour le Koweït, 1,08 milliard pour le Qatar, 701 millions pour les Emirats arabes unis et 626 millions pour l’Arabie Saoudite.
L’ouverture d’une commission d’enquête est réclamée par plusieurs ONG, comme Amnesty International, mais aussi des députés tel que Sébastien Nadot, député de La République En Marche. Cette commission lèvera le voile sur d’éventuels contrats qui violent le droit humanitaire international.
Rappelons que plusieurs pays européens ont choisi de cesser définitivement leurs exportations d’armes vers les pays engagés dans le conflit au Yémen.

Lire l’article complet :

Guerre au Yémen: la France responsable du génocide?

Partagez :