En janvier 2018 Gabriel Camus un élu d’Aureville, avait préparé avec le député Sebastien Nadot de la 10e circonscription de la Haute-Garonne, une question au gouvernement demandant l’abandon de la loi qui privait du droit de vote les majeurs sous tutelle, suite à une décision du juge.

Grâce à la nouvelle loi du 23 mars 2019, Tiphaine 22 ans fille de G.Camus pourra voter aux élections européennes qui auront lieu le dimanche 26 mai 2019. Elle doit juste s’inscrire sur les listes électorales avant le 16 mai à minuit en fournissant une copie du jugement de tutelle.

Un peu plus de justice, ce n’est pas si fréquent par les temps difficiles qui courent !

Une loi de mars 2007 avait prévu que «lorsqu’il ouvre ou renouvelle une mesure de tutelle, le juge maintien ou supprime le droit de vote de la personne protégée».

Sophie Cluzel Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, a suivi de très près le sujet en liaison avec les associations aboutissant à la nouvelle mesure gouvernementale.

Une loi certes qui ne modifiera pas les résultats des élections, mais qui est très importante aux yeux des tuteurs chargés quotidiennement d’handicapés.

«Tous les individus doivent être pris en compte pour ce qu’ils sont. Ils ne doivent pas être déconsidérés parce qu’ils ont un chromosome défaillant. Cette mesure est symbolique, mais c’est une reconnaissance importante pour nous» indique G.Camus.

Partagez :