Communiqué : Les révélations de Disclose confirment ce que j’avance depuis des mois. Nous armons les bourreaux de civils yéménites.Nous enfreignons sans vergogne le droit international.

Et… nos ministres en charge (Premier ministre, affaire étrangères et armée) mentent aux français comme des arracheurs de dents avec la complicité de quelques députés bien placés qui en ont oublié qu’ils avaient été élus pour contrôler l’action du gouvernement.

En d’autres temps, dans d’autres pays, les démissions seraient inéluctables. En pleine crise démocratique, le gouvernement agite le chiffon Gilets jaune pour faire oublier ses manquements : les révélations du jour révèlent un déficit démocratique majeur dans notre pays. En plus de commettre l’irréparable au Yémen, la France perd son titre de pays des droits de l’homme et paraît bien déboussolé pour se hisser à la hauteur d’une démocratie du 21e siècle.

Partagez :