Yémen : la défense blindée de l’Elysée. Canard Enchaîné 18.07.2018

Yémen : la défense blindée de l’Elysée. Canard Enchaîné 18.07.2018

Un article paru le mercredi 18 juillet dans le Canard enchaîné, où l’on parle de l’action de Sébastien NADOT, député et porte-parole du Mouvement des Progressistes, pour obtenir une commission d’enquête sur la vente d’armes aux belligérants du conflit au Yémen.

Partagez :
Sébastien Nadot a signé cette tribune sur l’avenir énergétique de la France paru dans Le Monde eco du 28 juin

Sébastien Nadot a signé cette tribune sur l’avenir énergétique de la France paru dans Le Monde eco du 28 juin

« Le Parlement doit être en première ligne pour définir la politique énergétique »
Cent députés de la République en marche, parmi lesquels Jean-Charles Colas-Roy, Anthony Cellier, Barbara Pompili et Roland Lescure, estiment que la programmation pluriannuelle de l’énergie doit faire l’objet d’un rendez-vous législatif régulier et non d’un décret gouvernemental.

Partagez :
Une conférence internationale humanitaire sur le Yémen a minima et une résolution sur les ventes d’armes françaises toujours pas examinée par l’Assemblée

Une conférence internationale humanitaire sur le Yémen a minima et une résolution sur les ventes d’armes françaises toujours pas examinée par l’Assemblée

Mercredi se tiendra une conférence internationale humanitaire, sans ministre, ni ONG, et sans inviter une partie des protagonistes au conflit. Le député de la majorité Sébastien Nadot ne décolère pas, alors que sa résolution est malheureusement d’actualité, elle n’a toujours pas été examinée par l’Assemblée Nationale.

Partagez :
Contrôler l’action du gouvernement en matière de vente d’armes

Contrôler l’action du gouvernement en matière de vente d’armes

La Constitution confère un rôle de contrôle de l’action du gouvernement aux députés. En matière de vente d’armes et d’autorisations octroyées par le gouvernement aux entreprises, ce contrôle parlementaire n’existe pas. La réforme constitutionnelle à venir doit prendre la mesure de cette défaillance, si la France veut appartenir au « club des démocraties » du 21e siècle.

Partagez :