Aljazeera Interview Ventes d’armes 3.07.2020

Aljazeera Interview Ventes d’armes 3.07.2020

J’étais invité du JT de 20h d’Aljazeera. #Aljazeera
#Yemen, #Palestine, #Syrie, #Libye…
Le nouveau gouvernement français devra réexaminer scrupuleusement les engagements internationaux de la France, en particulier le Traité sur le Commerce des Armes.
C’est indispensable pour que la France retrouve de la crédibilité sur les sujets internationaux, en particulier pour s’opposer au projet d’annexion par Israël de territoires de Cisjordanie avec l’aval de Donald #Trump.

Partagez :
TV5MONDE – Vente d’armes : un commerce comme les autres ?

TV5MONDE – Vente d’armes : un commerce comme les autres ?

Au moment où la Turquie mène son offensive au Kurdistan syrien avec des armes européennes et françaises : le GRIP (le Groupe d’information sur la paix et la sécurité) sort une BD pour mieux nous faire comprendre les enjeux de ce commerce pas comme les autres.

Partagez :
Parigi. Il deputato Sébastien Nadot mostra lo striscione “La Francia uccide nello Yemen” nell’Assemblea nazionale

Parigi. Il deputato Sébastien Nadot mostra lo striscione “La Francia uccide nello Yemen” nell’Assemblea nazionale

L’ex parlamentare della LREM, Sébastien Nadot, ora indipendente, ha interrotto una sessione dell’ Assemblea nazionale brandendo uno striscione che denunciava il ruolo della Francia nella guerra nello Yemen dal momento che Parigi continua a vendere armi ai sauditi.

Partagez :
Où en est la commission d’enquête parlementaire sur le rôle de la France au Yémen ?

Où en est la commission d’enquête parlementaire sur le rôle de la France au Yémen ?

Afin d’assurer la mission de contrôle de l’action du gouvernement qui lui est conféré par notre Constitution, l’Assemblée nationale ferait bien d’ouvrir les yeux sur le rôle de la France au Yémen comme sur tous ses partenariats dits « stratégiques » dès lors qu’il s’agit de ventes d’armes. Notre système démocratique repose sur une répartition des rôles de chacun bien précise. S’y dérober, c’est fouler au pied notre contrat social, renier nos valeurs et celle de la devise républicaine.

Partagez :