Challenges – « Appel de Paris » de députés européens pour le Yémen

Challenges – « Appel de Paris » de députés européens pour le Yémen

Au terme d’une conférence à l’Assemblée nationale rassemblant des députés venus de France, de Grande-Bretagne, d’Italie, d’Allemagne et des Pays-Bas, les élus ont invité leurs pairs du monde entier à se joindre à cet appel.

Partagez :
L’Orient du Jour – Appel de parlementaires internationaux « pour la paix au Yémen »

L’Orient du Jour – Appel de parlementaires internationaux « pour la paix au Yémen »

Des parlementaires de divers pays européens ont signé jeudi un « appel de Paris pour la paix au Yémen », à l’initiative du député de La République en Marche Sébastien Nadot, dans lequel ils plaident notamment pour une suspension des exportations d’armes aux parties au conflit.

Partagez :
Basta – Un appel de députés européens pour arrêter le massacre au Yémen

Basta – Un appel de députés européens pour arrêter le massacre au Yémen

A l’issue d’une conférence inter-parlementaire inédite sur le Yémen qui s’est tenue ce 8 novembre à Paris, des députés français, britanniques, italiens, allemands et néerlandais ont lancé un « Appel de Paris » pour le Yémen, demandant un cessez-le-feu immédiat dans le pays, l’accès à l’aide humanitaire pour les 22 millions de Yéménites qui en dépendent, et une suspension des livraisons d’armes aux belligérants.

Partagez :
Reuters – « Appel de Paris » de députés européens pour le Yémen

Reuters – « Appel de Paris » de députés européens pour le Yémen

PARIS (Reuters) – Des députés de cinq pays européens ont lancé jeudi un “appel de Paris” pour le Yémen demandant notamment un “cessez-le-feu immédiat” dans ce pays dévasté par la guerre ainsi que la suspension des ventes d’armes aux pays prenant part au conflit.

Partagez :
Le Parisien – Yémen

Le Parisien – Yémen

Le Parisien, article paru le 9 Novembre 2018

Des parlementaires de pays européens ont signé hier un « appel pour la paix au Yémen » à l’initiative du député LREM Sébastien Nadot, dans lequel ils plaident pour une suspension des exportations d’armes aux parties du conflit.

Partagez :