Ce Mercredi 28 Septembre, au cours de la rentrée solennelle du Tribunal Administratif de Toulouse, Bernard Stirn qui a été le président de la section du contentieux du Conseil d’État jusqu’au 28 mai 2018 a évoqué la place du juge administratif dans l’espace européen. Il a commencé par s’étonner :

« La création très nationale du Droit Administratif aurait pu le rendre réfractaire à toute influence extérieure »

Pour finir en perspective :

« Le futur du juge administratif dans l’espace européen se retrouve dans le principe de subsidiarité et les mesures d’exécution nationales »

Partagez :