Amadou Vamoulké, prisonnier politique retenu de manière arbitraire au Cameroun depuis 30 mois : après le quai d’Orsay, le Président de la République prend note de la situation préoccupante et assure que les services de l’Etat suivront avec attention les prochains développement.

Partagez :